VisionatureVisionature
Visiteur Anonyme  
Accueil
Consulter
 - 
Accueil
Information
 - 
Toutes les nouvelles
 - 
Sur votre agenda
  Aide
    - 
les FAQs
Qu'est-ce que l'observatoire rapaces ?
 - 
Généralités
  Protocoles
    - 
Protocole
    - 
Stratégies de dénombrement
    - 
Conseils/indications
  Organisation
    - 
Coordination nationale
    - 
Coordination locale
    - 
Participation
    - 
Planning
    - 
Déduction d'impôts
 - 
Méthodologie et analyses statistiques
  Résultats
    - 
Résultats 2004-2007
    - 
Résultats 2008
    - 
Résultats 2009
    - 
Résultats 2010 : Précisions sur la méthode avec différentes approches !
    - 
Les rapaces et leur conservation : la science, le citoyen et le chercheur.
    - 
Résultats 2011 : Bilan de 2005 à 2010 : Tendance sur 7 espèces de rapaces !
    - 
Résultats 2012 : Les populations de Buse variable et Faucon crécerelle sont en déclin en France !
    - 
Zoom sur l'Autour des palombes
    - 
Résultats 2013 : Un outil dédié au suivi des rapaces nicheurs diurnes de France !
    - 
L'Observatoire rapaces : ça continue !
    - 
Résultats 2014 : Tendances des populations de rapaces diurnes nicheurs en France entre 2000 et 2013.
    - 
Résultats 2015 : Bilan 2014 et focus sur le faucon crécerelle !
L'enquête Rapaces nocturnes (2015-2017)
  Généralités
    - 
Introduction
    - 
Objectifs
  Les rapaces nocturnes de France
    - 
Chevêche d'Athéna
    - 
Chevêchette d'Europe
    - 
Chouette de Tengmalm
    - 
Chouette hulotte
    - 
Effraie des clochers
    - 
Grand-duc d'Europe
    - 
Hibou des marais
    - 
Hibou moyen-duc
    - 
Petit-duc scops
    - 
Autres espèces
    - 
Outils de sensibilisation
  Matériel et méthodes
    - 
Matériel
    - 
Échantillonnage
    - 
Protocole
    - 
Conseils / Indications
  Organisation - Coordination
    - 
Coordination nationale
    - 
Coordination locale
    - 
Déduction d'impôts
  Participer
    - 
Transmettre mes données
  Résultats divers
    - 
Bilan intermédiaire 2015-2017
L'enquête nationale Busards (2010-2011)
 - 
Généralités
 - 
Protocole
 - 
Organisation/participation
 - 
Résultats
L'enquête nationale Milan royal (2008)
 - 
Généralités
 - 
Protocole
 - 
Organisation/participation
 - 
Résultats
L'enquête Rapaces (2000-2002)
 - 
Introduction
 - 
Organisation
 - 
Méthodologie et analyses statistiques
 - 
Cartes de répartition
 - 
Analyses et conclusions
Connaître les rapaces diurnes de France
 - 
Généralités
 - 
Identifier et reconnaître les rapaces
 - 
Suivi des rapaces
  Portraits de rapaces
    - 
Aigle botté
    - 
Aigle de Bonelli
    - 
Aigle royal
    - 
Autour des palombes
    - 
Balbuzard pêcheur
    - 
Bondrée apivore
    - 
Busard cendré
    - 
Busard des roseaux
    - 
Busard Saint-Martin
    - 
Buse variable
    - 
Circaète Jean-le-Blanc
    - 
Elanion blanc
    - 
Epervier d'Europe
    - 
Faucon crécerelle
    - 
Faucon crécerellette
    - 
Faucon hobereau
    - 
Faucon kobez
    - 
Faucon pèlerin
    - 
Gypaète barbu
    - 
Milan noir
    - 
Milan royal
    - 
Vautour fauve
    - 
Vautour moine
    - 
Vautour percnoptère
Les contacts et partenaires
Documents et liens
Toutes les nouvelles
page :
 
 
1
2
3
4
5
6
7
>
 
Nbre/page :
nbre : 66
 
jeudi 14 mars 2019
L'enquête busards-milans

Comme son nom l’indique, cette enquête vise à produire une nouvelle estimation des effectifs et la tendance nationale sur les 20 dernières années des populations pour les 5 espèces de busards et milans nicheuses en France (Busard cendré, Busard Saint-Martin, Busard des roseaux, Milan noir, Milan royal).

Ces espèces occupent des habitats qui recouvrent l’essentiel des deux grands types de production agricole en France (céréales & élevage bovin). En cela, et de par leur position au sommet des chaînes trophiques, elles sont des indicateurs de l’évolution de la Biodiversité des milieux agricoles.

Si cette enquête s’appuie principalement sur les réseaux Milan royal et busards, elle s’adresse bien entendu à l’ensemble de la communauté ornithologique française. La stratégie d’échantillonnage s’appuie largement sur la méthodologie de l’Enquête Rapaces Nicheurs de France et de l’Observatoire Rapaces : un tirage aléatoire des carrés centraux des cartes 1:25 000 a été réalisé, en privilégiant les carrés réalisés lors de l’Enquête Rapaces Nicheurs de France (2000-2002) et lors des enquêtes spécifiques réalisées il y a une décennie (Milan royal en 2008, busards en 2010-11). C’est pour cette raison qu’une partie des carrés est centrée sur la distribution de chaque espèce. Certains carrés peuvent avoir été tirés dans des zones semblant peu favorables pour certaines espèces. Ceux-ci sont néanmoins nécessaire à une modélisation non-biaisée des effectifs. Enfin, un maillage plus dense est proposé en Corse pour permettre une estimation régionale malgré la superficie réduite de l’île.

Cette enquête n’est pas la simple addition d’une enquête Milan royal et d’une enquête busards gris, mais bien une enquête conjointe Busards/Milans. Ainsi, nous demandons aux observateurs de bien rechercher les 5 espèces –les deux milans et les trois busards– sur tous les carrés tirés au sort. Si pour une raison particulière, seuls les milans ou seuls les busards ont pu être recherchés au sein d’un carré, ceci devra être précisé lors la transmission des données. Pour autant, cette pratique devra rester marginale, la précision des estimations sera en effet largement améliorée si toutes les espèces sont recherchées sur l’ensemble des carrés. Du fait de leurs habitats spécifiques, il est peu probable qu’un carré abrite à la fois Busard cendré et Milan royal, par exemple, il demeure cependant important de le vérifier sur le terrain. Une seule année de prospection par carré est nécessaire et suffisante, en 2019 ou en 2020, à la convenance des observateurs.

Comme pour les enquêtes précédentes, ou pour l’Observatoire Rapaces, il s’agira de rechercher, de la façon la plus précise possible, les couples de rapaces en indiquant un indice de reproduction pour chacun. Nous recommandons l’utilisation de la méthodologie de terrain préconisée dans le cadre de l’ Observatoire rapaces. Un point crucial change par rapport aux enquêtes précédentes et à l’Observatoire Rapaces: nous demandons la localisation géographique des couples répertoriés. Chaque couple ou nid détecté pour les 5 espèces considérées devra être associé à des coordonnées géographiques. Dans le cas d’un couple détecté sans découverte précise du nid, les coordonnées géographiques correspondront au centre des observations, au sein d’un habitat favorable à la nidification, ayant conduit à son identification. Attention, il faut résister à la tentation d’inclure dans un carré prospecté un couple ou un nid dont les coordonnées « tomberaient » juste à l’extérieur de celui-ci !

Afin de faciliter la coordination nationale, nous demandons à chaque observateur volontaire pour participer à cette enquête de bien vouloir se manifester auprès de son coordinateur local (typiquement à l’échelle d’un département) qui lui attribuera un ou plusieurs carrés. Nous sommes encore à la recherche de coordinateurs pour quelques sites, n’hésitez pas à vous manifester auprès des coordinateurs nationaux si vous souhaitez jouer ce rôle.

En fin de saison, les observateurs transmettront à leur coordinateur les informations nécessaires au remplissage d’un tableur compilant la localisation de tous les couples/nids détectés, ainsi que l’effort d’observation fourni (nombre de jours et d’heures de terrain, en précisant si les 5 espèces ont bien été recherchées). Cartes, feuille de terrain et tableur sont déjà ou vont être mis à disposition sur les différents sites dédiés très prochainement (busards.com ; rapaces.lpo.fr/milan-royal ; observatoire rapaces ; rapaces.lpo.fr/busards). Plusieurs observateurs pourront opérer sur un même carré, en se partageant les espèces à rechercher par exemple. Les coordinateurs s’assureront de la bonne communication entre les observateurs. Une carte dynamique des carrés sélectionnés est disponible sur le site busards.com.

Cette enquête ne sera pas seulement l’occasion de mettre des gens de terrain sur le terrain, elle va demander de nombreux échanges d’informations et mettre en relation des gens qui ne se connaissent pas forcément. Le « simple » observateur verra ses données valorisées par le monde scientifique. En espérant qu’au final, nous pourrons alerter nos concitoyens de la situation « symbolique » de nos plus beaux représentants des milieux agricoles cultivés et herbagés.

Coordination réseaux: Fabienne David (LPO) & Jean-Luc Bourrioux (GepB) fabienne.david@lpo.fr; busard52@gmail.com

Coordination scientifique: Alexandre Millon (Aix Marseille Université-IMBE) & David Pinaud (CEBC- CNRS Chizé)

N.B.1: Afin de mutualiser l’effort de prospection national, nous invitons les observateurs à prospecter en priorité les carrés communs à l’Enquête busards-milans et à l’Observatoire Rapaces. Pour ces carrés, toutes les espèces de rapaces diurnes seront à rechercher.

N.B.2: Pour les busardeux habitués à remplir le bordereau busards chaque année au sein de leur site d’étude, merci de faire un effort supplémentaire et de bien remplir le tableur spécifique enquête Busards/Milans en plus de la saisie habituelle, pour les couples et nids détectés au sein d’un carré de l’enquête.

posté par Hugo Pontalier
 
vendredi 4 janvier 2019
Le guide de l'observateur: protocole, conseils et recommandations
posté par Hugo Pontalier
 
lundi 26 novembre 2018
Le tirage 2019 avec Google Earth !
posté par Hugo Pontalier
 
lundi 5 novembre 2018
Bilan de la couverture 2014
posté par Hugo Pontalier
 
lundi 5 novembre 2018
Bilan de la couverture 2015
posté par Hugo Pontalier
 
lundi 5 novembre 2018
Bilan de la couverture 2016
posté par Hugo Pontalier
 
lundi 5 novembre 2018
Observatoire rapace - Tirage des carrés 2019
posté par Hugo Pontalier
 
jeudi 11 octobre 2018
Un documentaire sur les faucons pèlerins de la Côte d'Albâtre
posté par Hugo Pontalier
 
mercredi 10 octobre 2018
L'empoisonnement est toujours une lourde menace pour la conservation des rapaces en France
posté par Hugo Pontalier
 
mardi 25 septembre 2018
Gypaète barbu : journée de suivi international le 6 octobre 2018
posté par Hugo Pontalier
page :
 
 
1
2
3
4
5
6
7
>
 
Nbre/page :
nbre : 66
Visionature
VisioNature est un outil développé avec la collaboration du réseau LPO. Grâce aux technologies Internet, débutants, amateurs et professionnels naturalistes, peuvent partager en temps réel leur découverte et ainsi améliorer la connaissance et la protection de la faune
Biolovision Sàrl (Switzerland), 2003-2019