VisionatureVisionature
Visiteur Anonyme  
Accueil
Consulter
 - 
Accueil
Information
 - 
Toutes les nouvelles
 - 
Sur votre agenda
  Aide
    - 
les FAQs
Qu'est-ce que l'observatoire rapaces ?
 - 
Généralités
  Protocoles
    - 
Protocole
    - 
Stratégies de dénombrement
    - 
Conseils/indications
  Organisation
    - 
Coordination nationale
    - 
Coordination locale
    - 
Participation
    - 
Planning
    - 
Déduction d'impôts
 - 
Méthodologie et analyses statistiques
  Résultats
    - 
Résultats 2004-2007
    - 
Résultats 2008
    - 
Résultats 2009
    - 
Résultats 2010 : Précisions sur la méthode avec différentes approches !
    - 
Les rapaces et leur conservation : la science, le citoyen et le chercheur.
    - 
Résultats 2011 : Bilan de 2005 à 2010 : Tendance sur 7 espèces de rapaces !
    - 
Résultats 2012 : Les populations de Buse variable et Faucon crécerelle sont en déclin en France !
    - 
Zoom sur l'Autour des palombes
    - 
Résultats 2013 : Un outil dédié au suivi des rapaces nicheurs diurnes de France !
    - 
L'Observatoire rapaces : ça continue !
    - 
Résultats 2014 : Tendances des populations de rapaces diurnes nicheurs en France entre 2000 et 2013.
    - 
Résultats 2015 : Bilan 2014 et focus sur le faucon crécerelle !
L'enquête Rapaces nocturnes (2015-2017)
  Généralités
    - 
Introduction
    - 
Objectifs
  Les rapaces nocturnes de France
    - 
Chevêche d'Athéna
    - 
Chevêchette d'Europe
    - 
Chouette de Tengmalm
    - 
Chouette hulotte
    - 
Effraie des clochers
    - 
Grand-duc d'Europe
    - 
Hibou des marais
    - 
Hibou moyen-duc
    - 
Petit-duc scops
    - 
Autres espèces
    - 
Outils de sensibilisation
  Matériel et méthodes
    - 
Matériel
    - 
Échantillonnage
    - 
Protocole
    - 
Conseils / Indications
  Organisation - Coordination
    - 
Coordination nationale
    - 
Coordination locale
    - 
Déduction d'impôts
  Participer
    - 
Transmettre mes données
  Résultats divers
    - 
Bilan intermédiaire 2015-2017
L'enquête nationale Busards (2010-2011)
 - 
Généralités
 - 
Protocole
 - 
Organisation/participation
 - 
Résultats
L'enquête nationale Milan royal (2008)
 - 
Généralités
 - 
Protocole
 - 
Organisation/participation
 - 
Résultats
L'enquête Rapaces (2000-2002)
 - 
Introduction
 - 
Organisation
 - 
Méthodologie et analyses statistiques
 - 
Cartes de répartition
 - 
Analyses et conclusions
Connaître les rapaces diurnes de France
 - 
Généralités
 - 
Identifier et reconnaître les rapaces
 - 
Suivi des rapaces
  Portraits de rapaces
    - 
Aigle botté
    - 
Aigle de Bonelli
    - 
Aigle royal
    - 
Autour des palombes
    - 
Balbuzard pêcheur
    - 
Bondrée apivore
    - 
Busard cendré
    - 
Busard des roseaux
    - 
Busard Saint-Martin
    - 
Buse variable
    - 
Circaète Jean-le-Blanc
    - 
Elanion blanc
    - 
Epervier d'Europe
    - 
Faucon crécerelle
    - 
Faucon crécerellette
    - 
Faucon hobereau
    - 
Faucon kobez
    - 
Faucon pèlerin
    - 
Gypaète barbu
    - 
Milan noir
    - 
Milan royal
    - 
Vautour fauve
    - 
Vautour moine
    - 
Vautour percnoptère
Les contacts et partenaires
Documents et liens
Protocole

Choix des carrés : les carrés centraux demeurent la priorité 

Le protocole est strictement identique à celui de l’enquête Rapaces : il s’agit de recenser les couples nicheurs possibles/probables/certains sur des carrés de 25 km². Ces carrés sont ceux de l’enquête Rapaces 2000-2002. Bien sûr, du fait de son caractère spécifique, il s’agira de ne prospecter que les carrés susceptibles d’accueillir au moins une espèce de busard. L’objectif prioritaire est donc de prospecter en deux ans l’ensemble des carrés où ont été contactés une ou plusieurs espèces de busards lors de l’enquête rapaces 2000/2002 (par ex. 228 carrés pour le busard cendré, 479 pour le busard Saint-Martin, et 114 pour le busard des roseaux) a minima, et ensuite les carrés non prospectés en 2000 mais avec des habitats favorables (à partir de cartes de probabilité de présence des espèces).

Notre stratégie de choix des carrés permet de définir des priorités dans les carrés à prospecter, qui sont représentés selon des couleurs différentes sur la carte, et avec des codes (de 1 à 4) différents dans le fichier excel.

1- priorité absolue (carré avec présence de busard cendré en 2000).

1a - ce carré fait partie de l’observatoire rapaces 2010.

1 - il n’en fait pas partie

2-le busard cendré n’a pas été contacté en 2000, mais l’habitat est a priori favorable, et la présence de l’espèce y est prédite par notre modèle statistique

2a - ce carré fait partie de l’observatoire rapaces 2010.

2 - il n’en fait pas partie

3 -le busard cendré n’a pas été contacté en 2000, l’habitat du carré n’est a priori pas favorable, mais l’espèce a été contactée dans la carte (au 25 000ème). Il est recommandé aux observateurs de réaliser un carré supplémentaire n’ importe où sur la carte (voir ci-dessous), dans un endroit comprenant un habitat favorable à l’espèce (voire ci-dessus)

4 -carré ou en 2000, une autre espèce de busard a été contactée.

Le résumé des codes (identique à celui qui se trouve dans le tableau des coordinateurs, et qui devra être renseigné sur le fichier excel de restitution) est le suivant :

1 Carré de priorité absolue (carré enquête 2000-2002).

2 Favorable au busard cendré

3 Carré potentiel.

4 Carré pour autre espèce de busard.

Les carrés supplémentaires

Il est toujours possible (et même très souhaitable) de réaliser des carrés supplémentaires, où que ce soit, à trois conditions :

• le carré central, s’il y en a un pour cette carte, doit avoir été réalisé.

• les carrés supplémentaires doivent faire 25 km² (5x5km)

• il faut nous transmettre les coordonnées du point central du carré.

Typiquement, des carrés supplémentaires sont recommandés dans deux situations :

Un département où l’espèce est rare et localisée (voire inconnue, mais des prospections sont organisées), et aucun des carrés centraux ne tombe sur les populations connues. Il conviendra dans ce cas de faire une surveillance allégée des carrés centraux (afin de confirmer l’absence de l’espèce, en notant bien le nombre de visites, leurs dates, et le nombre d’heures passées), et de réaliser les carrés supplémentaires. Un carré supplémentaire peut être localisé n’importe où, et peut s’adresser à un site de plus grande taille qu’un carré est suivi pour les busards, qui englobe donc la surface de plusieurs carrés. Dans ce cas, tracer des carrés « imaginaires » sur la zone étudiée (en maximisant le nombre de carrés), indiquer les points centraux de ces carrés. Dans le cas de très grandes zones d’étude (typiquement, les suivis busards réalisés depuis 15 ou 20 ans) voire la totalité d’un département, nous tracerons nous même les carrés (il faudra cependant nous préciser la superficie et le tracé exacts). Dans ce cas, prendre contact directement avec Vincent Bretagnolle (breta@cebc.cnrs.fr).

Protocole de suivi sur les carrés

Sur le terrain

Le choix est laissé aux observateurs de décider de leur méthode de suivi des carrés pour trouver les busards. Cependant, garder à l’esprit que les objectifs sont de :

• détecter tous les couples des trois espèces de busards (un système de notation par couple est prévu, cf. ci-dessous)

• pour chaque couple, préciser si le mâle et la femelle on été contrôlés pour le port de marques.

• lire les marques le cas échéant (et si possible photographier les oiseaux marqués)

• d’identifier le milieu de nidification (selon une typologie fournie dans le ficher excel « bordereaux enquête »)

Il est utile de noter à chaque visite du carré la date, le nombre d’observateurs et le nombre d’heures passées, et de retransmettre ces informations qui seront utilisés lors des analyses quantitatives sur la dispersion. Enfin, concernant le Busard cendré, noter la présence d’individus mélaniques.

Indices (et codes) utilisés pour renseigner la présence de busards

Dans le cas où le nid n’est pas trouvé (c’est-à-dire visité), voici une liste graduelle de codes à renseigner. Ne garder que le code le plus élevé.

1 Femelle en vol circulaire (hors vol direct de déplacement).

2 Femelle en mue au dessus d’une parcelle favorable (mai et juin).

3 Couple avec manifestations sexuelles (accrochage de serres, cris de sollicitation).

4 Mâle transportant une proie (hors vol direct de déplacement).

5 Passage de proie.

6 Femelle transportant des matériaux (mai et juin).

7 Femelle (sans mâle) chassant un corvidé ou un milan.

8 Femelle (avec mâle) chassant un corvidé ou un milan.

9 Femelle avec cri d’alarme.

10 Plusieurs poussins volant vus ensembles.

11 Parent poursuivi par des juvéniles volants (juillet).

12 Nid visité.

Visionature
VisioNature est un outil développé avec la collaboration du réseau LPO. Grâce aux technologies Internet, débutants, amateurs et professionnels naturalistes, peuvent partager en temps réel leur découverte et ainsi améliorer la connaissance et la protection de la faune
Biolovision Sàrl (Switzerland), 2003-2017