VisionatureVisionature
Visiteur Anonyme  
Accueil
Consulter
 - 
Accueil
Information
 - 
Toutes les nouvelles
 - 
Sur votre agenda
  Aide
    - 
les FAQs
Qu'est-ce que l'observatoire rapaces ?
 - 
Généralités
  Protocoles
    - 
Protocole
    - 
Stratégies de dénombrement
    - 
Conseils/indications
  Organisation
    - 
Coordination nationale
    - 
Coordination locale
    - 
Participation
    - 
Planning
    - 
Déduction d'impôts
 - 
Méthodologie et analyses statistiques
  Résultats
    - 
Résultats 2004-2007
    - 
Résultats 2008
    - 
Résultats 2009
    - 
Résultats 2010 : Précisions sur la méthode avec différentes approches !
    - 
Les rapaces et leur conservation : la science, le citoyen et le chercheur.
    - 
Résultats 2011 : Bilan de 2005 à 2010 : Tendance sur 7 espèces de rapaces !
    - 
Résultats 2012 : Les populations de Buse variable et Faucon crécerelle sont en déclin en France !
    - 
Zoom sur l'Autour des palombes
    - 
Résultats 2013 : Un outil dédié au suivi des rapaces nicheurs diurnes de France !
    - 
L'Observatoire rapaces : ça continue !
    - 
Résultats 2014 : Tendances des populations de rapaces diurnes nicheurs en France entre 2000 et 2013.
    - 
Résultats 2015 : Bilan 2014 et focus sur le faucon crécerelle !
L'enquête Rapaces nocturnes (2015-2017)
  Généralités
    - 
Introduction
    - 
Objectifs
  Les rapaces nocturnes de France
    - 
Chevêche d'Athéna
    - 
Chevêchette d'Europe
    - 
Chouette de Tengmalm
    - 
Chouette hulotte
    - 
Effraie des clochers
    - 
Grand-duc d'Europe
    - 
Hibou des marais
    - 
Hibou moyen-duc
    - 
Petit-duc scops
    - 
Autres espèces
    - 
Outils de sensibilisation
  Matériel et méthodes
    - 
Matériel
    - 
Échantillonnage
    - 
Protocole
    - 
Conseils / Indications
  Organisation - Coordination
    - 
Coordination nationale
    - 
Coordination locale
    - 
Déduction d'impôts
  Participer
    - 
Transmettre mes données
  Résultats divers
    - 
Bilan intermédiaire 2015-2017
L'enquête nationale Busards (2010-2011)
 - 
Généralités
 - 
Protocole
 - 
Organisation/participation
 - 
Résultats
L'enquête nationale Milan royal (2008)
 - 
Généralités
 - 
Protocole
 - 
Organisation/participation
 - 
Résultats
L'enquête Rapaces (2000-2002)
 - 
Introduction
 - 
Organisation
 - 
Méthodologie et analyses statistiques
 - 
Cartes de répartition
 - 
Analyses et conclusions
Connaître les rapaces diurnes de France
 - 
Généralités
 - 
Identifier et reconnaître les rapaces
 - 
Suivi des rapaces
  Portraits de rapaces
    - 
Aigle botté
    - 
Aigle de Bonelli
    - 
Aigle royal
    - 
Autour des palombes
    - 
Balbuzard pêcheur
    - 
Bondrée apivore
    - 
Busard cendré
    - 
Busard des roseaux
    - 
Busard Saint-Martin
    - 
Buse variable
    - 
Circaète Jean-le-Blanc
    - 
Elanion blanc
    - 
Epervier d'Europe
    - 
Faucon crécerelle
    - 
Faucon crécerellette
    - 
Faucon hobereau
    - 
Faucon kobez
    - 
Faucon pèlerin
    - 
Gypaète barbu
    - 
Milan noir
    - 
Milan royal
    - 
Vautour fauve
    - 
Vautour moine
    - 
Vautour percnoptère
Les contacts et partenaires
Documents et liens
Analyses et conclusions

Selon les estimations obtenues après analyse, la France abriterait entre 286 000 et 392 000 couples de rapaces nicheurs. Près de 70 % de ces effectifs est constitué par deux espèces seulement : la buse variable (43 %) et le faucon crécerelle (25 %). L’ensemble des résultats obtenus pour chaque espèce est présenté dans le tableau suivant.

Les estimations réalisées par interpolation peuvent être considérées comme fiables dans la mesure où elles coïncident avec d’autres effectifs obtenus par des suivis plus précis pour certaines espèces. De plus, si d’éventuelles variations locales peuvent exister (liées à la pression d’observation, aux conditions de recherche et à la capacité de détection propre à chaque espèce), elles sont globalement gommées à l’échelle du pays.

Globalement, les effectifs obtenus lors de l’enquête Rapaces 2000 sont supérieurs à ceux publiés lors de la précédente enquête FIR-UNAO en 1984. Ces différences peuvent s’expliquer par plusieurs facteurs dont notamment l’augmentation réelle de la taille des populations liée à la protection légale des rapaces depuis 1972 et à son application pratique progressive.

Un autre facteur est lié aux différences entre les méthodes de recensement et d’analyses utilisées lors des deux enquêtes. Par exemple, l’enquête Rapaces 2000 s’est effectuée sur des surfaces de prospection plus petites que celles de l’enquête précédente, ce qui a conduit à une prospection plus poussée, et donc à un inventaire plus complet.

Grâce à la qualité de la couverture du territoire lors de l’enquête, des estimations régionales ont pu être calculées pour certaines espèces. Cependant, ces résultats, présentés dans le tableau suivant, ne doivent être considérés qu’à titre indicatif.

Selon les estimations réalisées, les régions Auvergne, Rhône-Alpes, Provence-Alpes-Côte d’Azur et Midi-Pyrénées abritent des effectifs importants de rapaces, notamment les espèces menacées.

En conclusion, par comparaison avec les effectifs obtenus en Europe de l’Ouest, la France accueille à elle seule 21 % des effectifs de rapaces ouest-européens, toutes espèces confondues. Au vu de cette abondance tout comme de la richesse spécifique abritée en France, notre pays a une responsabilité importante vis-à-vis de la conservation de ces espèces.

Visionature
VisioNature est un outil développé avec la collaboration du réseau LPO. Grâce aux technologies Internet, débutants, amateurs et professionnels naturalistes, peuvent partager en temps réel leur découverte et ainsi améliorer la connaissance et la protection de la faune
Biolovision Sàrl (Switzerland), 2003-2017